mars 8, 2021
Battletoads

Top 10 des franchises qui doivent faire un retour pour un film ou un jeu vidéo en 2021

Il y a certaines franchises qui ont connu du succès dans le passé, ayant fait des retours fracassants. Si les héros de Marvel ont connu des creux de vague au début des années 90, on peut dire qu’ils se sont bien repris dernièrement avec plusieurs films et tout ce qui vient avec. Ils sont un bon exemple. Il y en a qui sont revenus et qui n’aurait pas dû, mais ça c’est une autre histoire…

D’autres franchises sont tombées dans l’oubli et ramassent la poussière…et certaines ont du potentiel. Voici donc, un top 10 des franchises qui doivent faire un retour pour un film ou jeu vidéo en 2021.

1. Battletoads

Battletoads
Crédit photo: image tirée du jeu Battletoads 2020

Battletoads est la franchise qu’on veut absolument voir faire un “vrai” retour le plus vite possible. Popularisée en 1991, d’abord via les jeux vidéo conçus par la prolifique entreprise Rare, les trois crapauds furent d’abord inventés pour faire concurrence aux Tortues Ninjas. Une pâle copie dira-t-on. Pourtant, le premier jeu de Rare atteint la renommée à cause de sa difficulté. D’après plusieurs experts, le premier opus est dans le top des jeux les plus difficiles à vie, toutes consoles confondues.

À la base, le trio de guerriers anthropomorphes de l’espace étaient des techniciens en informatique. Dave Shar, George Pie et Morgan Ziegler sont devenus suspicieux vis-à-vis leur patron à cause d’un nouveau projet secret. Pour en avoir le cœur net, ils décident de s’introduire la nuit sur leur lieu de travail. Ils découvrent que le secret du patron est un jeu de réalité virtuel. Ils expérimentèrent le jeu qui les transporte aussitôt vers une autre planète. Le jeu les transforma aussi en crapaud. Et oui, c’était un piège!

Dans cette nouvelle dimension, ils devinrent Rash, Pimple et Zitz et ils s’unirent contre la méchante Reine Noire. Chaque Battletoad a la capacité de combattre les ennemis à coups de pieds et à coups de poing. Ils peuvent aussi transformer leurs membres en différents objets.

Au début du texte quand j’ai parlé de “vrai” retour, c’est qu’ils ont déjà fait un retour…en 2020. En effet, ils sont apparus dans un nouveau jeu développé par Rare pour la X-Box One. Cependant, le jeu est une ode à la gloire et à la vieille sauce du passé, jeu de plate-forme, beat-em up…

On aimerait donner une chance à cette franchise de faire un “vrai” retour car on sent qu’on n’a pas réussi à exploiter à 100% le filon que l’on détenait. Il faut dire que les trois crapauds étaient plutôt très drôles.

2. Chip N’ Dale Rescue Rangers

Chip n' Dale
Crédit: Disney

Non, je ne vous parle pas des danseurs Chippendales, mais plutôt des deux écureuils qui combattaient le crime. En français, ils se faisaient appeler Tic et Tac, « les Rangers du risque ». La série fut diffusée pour la première fois le 4 mars 1989 sur Disney Channel. Oui oui, c’était des dessins animés de Disney. Au total, il y a eu diffusion de 65 épisodes et même la production d’un jeu au Nintendo.

En janvier 2014, Disney avait annoncé vouloir produire un film, avec l’utilisation d’effets spéciaux CGI, similaires à la série de films Alvin & the Chipmunks.

En mai 2019 après révision du projet, du personnel fut engagé. Le film devrait être une coproduction entre Walt Disney Pictures et Mandeville Films. Le 19 octobre 2020, il a été annoncé que le film serait diffusé sur Disney +, le tournage devant commencer au début de 2021.

Pourquoi on les aimait ? En plus d’être très drôle, ils n’avaient pas froid aux yeux et ils étaient un peu les Indiana Jones des dessins animés.

3. Double Dragon

Double Dragon
Crédit photo: image tirée du film Double Dragon

En 1987, le premier jeu Double Dragon fait sa sortie sur NES. Développé par Technos, le jeu fait un tabac dès sa sortie et plusieurs suites à la franchise font leur apparition. Les jumeaux Billy Lee (en bleu) et Jimmy Lee (en rouge) sont très populaires particulièrement en Amérique du Nord. Le film Double Dragon arrive en cinéma en 1994, un véritable navet malheureusement. L’histoire et les effets spéciaux sont carrément pitoyables. Notons dans la distribution, une jeune Alyssa Milano en début de carrière qui n’est pas encore connue.

La franchise a vu plusieurs jeux voir le jour à travers les années, mais aucun n’a fait grand bruit. Que des pâles copies du passé…

Pourquoi on veut revoir la franchise? L’histoire ne peut faire oublier le film de 1994, mais elle pourrait être réécrite en nous donnant un filmc, digne des belles années de la franchise.

4. Final Fantasy VI

Final Fantasy VI
Crédit photo: image tirée du jeu Final Fantasy VI

Le créateur du jeu, Hironobu Sakaguchi, a toujours dit que Final Fantasy VI n’aurait jamais de suite. Jusqu’ici, il a bien tenu parole. Il n’y a eu aucune « sequel », aucune « prequel » et aucun film, sinon une bande-annonce d’un “fan movie”. Il a toujours prétendu que le scénario était abouti et qu’il valait mieux tourner la page. Résultat ? Les milliers de fans, pour qui Final Fantasy VI est le meilleur jeu de la série, sont déçus.

Final Fantasy VI est un prédécesseur chez ses pairs. La puissance des émotions du scénario et la qualité des pistes sonores sont du jamais vu pour l’époque. Va-t-on s’ennuyer de ces personnages attachants à tout jamais ? Quitte à avoir une suite manquée, vaut-il mieux ne pas vivre dans le passé ?

5. Streets of Rage

Streets of Rage
Crédit photo: image tirée du jeu Streets of Rage

Dans Streets of Rage, la ville est tombée aux mains d’un syndicat du crime. Axel, Blaze et Adam sont les trois personnages du premier jeu Streets of Rage qui doivent combattre le « Big Boss ». Au total, il y a eu quatre jeux à cette franchise « beat em up », tous sur Sega Genesis. Streets of Rage c’est un peu le cousin de Double Dragon ou de Final Fight.

En 1994, la franchise a eu le droit à son film de série B qui n’avait aucun rapport avec les personnages ou les scénarios des jeux. Dans ce long métrage, la lutteuse Mimi Lesseos incarne Melody Sails, une journaliste de Los Angeles, ancienne commando des forces spéciales qui traque les têtes dirigeantes d’un réseau de prostitution infantile.

6. The Shadow

The Shadow
Crédit photo: image tirée du film The Shadow

Le personnage fut créé aussi loin qu’au début des années 1930. Au début un pulp et un feuilleton radiophonique, ce n’est que plus tard que “The Shadow” est exploité pour devenir un personnage de comics. Le Batman de 1939 est largement inspiré de Lamont Cranston, riche homme d’affaires et combattant du crime ténébreux.

Une adaptation cinématographique a eu lieu en 1994 avec Alec Baldwin et Penelope Ann Miller. Le film est un succès mitigé, avec 40 millions de budget et 48 millions de gains au box-office mondial. L’ambiance et les effets spéciaux étaient au rendez-vous, mais le scénario était un gros “fail”.

Un jeu est paru sous la Super Nintendo en tant que pâle copie des jeux à la sauce Double Dragon…

Si le personnage mérite une chance d’avoir une adaptation cinématographique digne de ce nom, il a aussi tous les éléments pour donner un jeu vidéo à succès.

7. Doc Savage

Doc Savage
Crédit photo: Alex Ross/Dynamite Entertainment

Créé en 1933 par Lester Dent, Doc Savage, est aussi un personnage de pulp. L’homme de bronze comme on l’appelait, a servi d’inspiration pour Superman et Batman.

Son vrai nom est Clark Savage et son père l’a élevé pour être le sauveur pour l’humanité. Celui-ci possède une force surhumaine et il est bon dans tout. C’est un détective, un inventeur, un chimiste, un chirurgien et un adepte des arts martiaux. Il est probablement l’homme le plus fabuleux du monde après le gars des annonces de Dos Equis et c’est pour cette raison qu’on veut le revoir.

Il n’y a jamais eu de jeu vidéo de Doc Savage et la dernière adaptation cinématographique du personnage qui a eu lieu en 1975 est un véritable navet.

8. Sandman

Sandman
Crédit photo: image tirée du comic de Neil Gaiman

Le Sandman de Neil Gaiman est paru de 1989 à 1996 sous forme de roman graphique. Il est le seul comic-book à avoir gagné le prix World Fantasy. Il raconte les aventures de « Rêve », un anti-héros omnipotent et gardien des rêves. L’histoire commence en 1916, alors que Rêve est kidnappé par un groupe d’occultistes.

En juin 2019, Netflix a annoncé avoir signé pour produire une série à propos de Sandman, avec aux commandes, David Goyer et Neil Gaiman. Sait-on jamais, c’est peut-être bientôt que nous allons le revoir!

9. Blade

Blade
Crédit photo: image tirée du film Blade

La trilogie des films Blade a débuté en 1998 et s’est terminée par le Blade III Trinity en 2004. Dans les deux premiers films, le succès est au rendez-vous, tant dans la critique qu’au box-office. Les scènes de combat et l’ambiance complètent un scénario bien ficelé.

Le troisième film était très mauvais et il donne une conclusion décevante à ce qui était une réussite jusqu’ici.

Dans ce dernier opus, le film a connu des difficultés en coulisse, alors que Snipes et Goyer ont eu des désaccords tout au long du tournage. Snipes faisait l’objet d’une enquête criminelle pour sa société de sécurité la Garde royale d’Amen-Ra, puis en 2006, il a été arrêté, condamné et emprisonné pour défaut de payer ses impôts sur le revenu, ce qui a probablement empêché un quatrième film.

Depuis 2011, les droits sont revenus à Marvel Studios, mais rien n’a été annoncé en ce qui concerne l’intégration de Blade dans le MCU.

10. Contra

Contra
Crédit photo: image du cover par Bob Wakelin

Après ses débuts avec le classique Contra en 1987, la série a connu de nombreux succès avec Super Contra et Operation C à Contra: Hard Corps. Après le terrible C The Contra Adventure en 1998, la série a vraiment commencé à ralentir. Il y a eu Shattered Soldier en 2002 et Contra 4 en 2007, mais bof…

Pour le “cover” de la boîte de Contra, l’artiste Bob Wakelin s’est inspiré de différentes poses de l’acteur Arnold Schwarzenegger du film Predator. Sinon, il n’y a jamais eu de film…

Après tant d’années, qui se rappelle encore du fameux code pour avoir 30 vies?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *