août 1, 2021
Isabelle Lagacé

La désormais célèbre québécoise Isabelle Lagacé pourrait être de retour au Canada bientôt

La désormais célèbre québécoise Isabelle Lagacé pourrait être de retour au Canada bientôt sur ordre d’expulsion depuis son arrestation en 2016 pour importation de cocaïne. Celle-ci était en prison en Nouvelle-Galles du Sud avec son amie Melina Roberge lorsqu’elles ont été arrêtées à bord du luxueux MS Sea Princess lors d’une escale au port.

Un rappel des faits

Les deux québécoises ont embarqué à bord du MS Sea Princess à Southampton en juin 2016 et avait posté des images Instagram d’elles à un certain nombre d’escales portuaires exotiques avant de s’emparer de 95 kg de cocaïne au Pérou en route vers l’Australie.

En montant à bord du navire le matin du 28 août 2016, des agents de la Force frontalière australienne ont trouvé le transport de drogue caché dans les valises de Lagacé et Roberge, tous deux âgés de 23 ans à l’époque.

La cocaïne trouvée en leur possession avait une valeur estimée à environ 21 millions de dollars.

Lagacé et Roberge avaient accepté de devenir des mules de la drogue pour rembourser les dettes qu’elles avaient accumulées au Canada.

Les deux femmes avaient été incitées à faire le voyage avec des billets de croisière de première classe d’une valeur de 20 000 $, plus 6 000 $ d’argent de poche et la promesse de plus d’argent pour la livraison.

Roberge a révélé au tribunal qu’elles avaient été recrutées par un homme qui a promis qu’elles pourraient gagner jusqu’à 100 000 $ si elles passaient la cocaïne à la douane sans être détectés.

Elle avait plaidé coupable

Isabelle Lagacé avait plaidé coupable peu de temps après son arrestation le 28 août. Elle a été condamnée à un maximum de sept ans et six mois de prison pour tentative de trafic de 29 kg de drogue.

Dans une tournure différente des événements, la juge Kate Traill du tribunal de district de NSW a ordonné la libération de Lagacé après une période de non-libération conditionnelle de quatre ans et six mois, ce qui porterait sa date apparente de libération et d’expulsion au 27 février 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *