octobre 12, 2021

Votre voiture électrique est-elle si écologique?

Depuis quelques années, nous pouvons apercevoir sur les routes québécoises et partout ailleurs, une hausse du nombre de voitures électriques. La question demeure, la voiture électrique est-elle si écologique?

Source : Tesla

Tesla s’impose dans le marché des automobiles électriques

Le président et directeur-général de la compagnie Tesla, Elon Musk, est l’un des constructeurs de véhicules électriques à s’imposer le plus sur le marché. D’ailleurs, plusieurs autres compagnies dans le milieu de l’automobile tentent aussi de percer le marché! La Hyundai Ionic électrique, la Hyundai Kona EV, la Chevrolet Bolt et la Nissan Leaf, étaient les modèles les plus vendues au Québec cette année.

Actuellement, moins de 2% des véhicules circulant sur nos routes, sont des véhicules rechargeables. De plus, le gouvernement Legault a annoncé au mois de Novembre 2020, vouloir interdire la vente des véhicules à essence, dès 2035.

Depuis quelques temps, j’ai remarqué qu’on nous parlait de plus en plus du réchauffement climatique et de l’importance d’agir rapidement. Pour le consommateur, l’option la plus évidente afin de réduire leurs émissions de CO2, semble d’acheter un véhicule électrique. La question se pose et la réponse semble logique, mais est-ce réellement écologique et viable pour l’environnement?

Source : Motor1

Des études ont démontré que la production d’un véhicule zéro émission, peut polluer jusqu’à 2 fois plus qu’une automobile à essence. Effectivement, l’empreinte écologique d’un véhicule dit non polluant, est si importante, qu’il faut rouler pendant plusieurs années afin d’équivaloir les conséquences d’une voiture à essence.

Selon le CIRAIG, même si votre compteur affiche 300 000 kilomètres sur votre véhicule rechargeable, son empreinte écologique liée à sa production, n’équivaudra toujours pas celle d’un véhicule ordinaire.

Le saviez-vous?

Le saviez-vous que la Chine dispose presque du monopole complet de la production des batteries dans le monde? Faire le raffinage des minerais est très nocif pour l’environnement! D’ailleurs, la Chine est le pays émettant le plus de GES dans le monde, avec un pourcentage de 26%. Il n’y a pas juste les gaz à effet de serre à analyser dans cette situation. En effet, la Chine est connue pour ses procédures abusives et ses mauvaises conditions de travail. Vous comprendrez que les travailleurs sensés extraire le lithium sont exposés à ces conditions, vieux ou jeune. Effectivement, si vous achetez une voiture électrique, ce n’est pas que nocif pour l’environnement, mais aussi pour les personnes travaillant à la confection de celle-ci. Prenons l’exemple d’un jeune âgé de 14 ans, travaillant dans les mines. Il peut passer une journée entière, soit 24 heures, à travailler consécutivement. Étant à son poste depuis ses 12 ans, le jeune garçon a déclaré être malade en permanence depuis qu’il travaille là-bas…

Source : GDS CORP

Recycler le lithium serait une bonne idée, mais présentement, aucun procédé est exploité à ce sujet.

La morale de l’histoire?

Si vous voulez réellement réduire votre empreinte écologique, d’autres habitudes simples peuvent être mises en marche dès maintenant! Achetez-vous une bouteille réutilisable afin de remplir votre eau, commencez à vous brosser les dents avec une brosse à dent en bamboo, achetez-vous des pots réutilisables et passez au vrac! S’achetez un véhicule électrique vous donnera une bonne conscience et un bon rendement au niveau économique du portefeuille et c’est à peu près tout.

Que pensez-vous de l’interdiction d’acheter un véhicule à essence dès 2035?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *