mai 23, 2022
Fais-moi peur

Fais-moi peur! Une des meilleures séries canadiennes jamais créées

Si vous êtes nés dans les années 80, vous avez probablement  grandi avec les livres de la collection Chair de Poule ou Frissons, mais aussi la série « Fais-moi peur! » (Are you afraid of the dark? en anglais). Pour vous rafraîchir la mémoire, c’était une série d’horreur pour les jeunes, qui était diffusée avant l’heure du souper. Ça vous dit quelque chose?

En fait, la prémisse de la série, son approche de la narration et son habitude d’offrir aux téléspectateurs un buffet d’étoiles canadiennes montantes ont fait de la série, l’une des meilleures émissions canadiennes jamais créées.

Le concept de Fais-moi peur!

Diffusé de 1990 à 1996 et à nouveau de 1999 à 2000, Fais-moi peur! a été construit autour d’un principe simple : un groupe d’adolescents appelé la Société de Minuit se réunissait dans un endroit secret la nuit, s’asseyait autour d’un feu de camp et racontait à tour de rôle une histoire effrayante au reste du groupe. Chaque histoire commencerait par la préface « Soumis à l’approbation de la Société de Minuit, j’appelle cette histoire [nom de l’histoire] » avant de jeter une poignée de « poussière de minuit » sur le feu de camp. Ensuite, les téléspectateurs regarderaient les histoires se dérouler avant que l’épisode ne soit finalement réduit au groupe, un seau d’eau serait jeté sur le feu et la réunion de la Société de Minuit serait déclarée close, jusqu’à la prochaine fois.

Sans surprise, les contes étaient tout aussi simples : chacun tournait autour d’éléments du surnaturel, de démons, de légendes urbaines, de malédictions, de clowns, de vampires, de loups-garous ou de contes embellis inspirés de la vie quotidienne de la Société de Minuit; ces histoires n’existaient que le temps d’un épisode.

Un lot d’étoiles montantes sont passées par là

Lorsqu’on regarde dans la base de données des acteurs et actrices qui sont passés par là, on remarque aussitôt un nom. La belle originaire de Greenfield Park, Elisha Cuthbert, a joué dans 27 épisodes de la série. Oui oui, la fille d’à côté et la fille de Jack Bauer! Elle a joué dans la deuxième mouture de la série entre 1996 et 2000. Dès 2001, elle avait commencé à personnifier Kim Bauer.

Jay Baruchel, celui qui a notamment écrit et réalisé le film de hockey Goon, a apparu dans quatre épisodes de Fais-moi peur. Il a aussi joué dans de nombreuses productions américaines très connues comme Million Dollar Baby, Tonnerre sous les tropiques ou C’est la fin.

Pour 13 épisodes, il y a eu aussi Jacob Tierney. Lui, il est le réalisateur, entres autres, du film Le Trotsky et Preggoland. Il a été acteur aussi dans une cinquantaine de films et séries. Un natif de Montréal, qui est surtout très connu au niveau du Canada.

Émily Van Camp, Emily Hampshire, Mia Kirschner, Laura Vandervoort, Neve Campbell, Ryan Gosling, Hayden Christensen sont également passés par la série à un moment ou à un autre pour une brève apparition.

Une série pour les nostalgiques

Si vous vous remettez à réécouter la série, on ne peut vous pas garantir qu’elle a bien vieilli. Pour le temps, c’était super! Les plus nostalgiques se souviendront des moments passées à écouter Fais-moi peur! dans le noir avec une lampe de poche. Elle nous fera revivre le temps d’un instant, la période de notre adolescence, où se faisait des peurs et se racontait des histoires autour d’un feu!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.